Le second cycle long en Picardie.

Une phrase du rapport de l’inspection générale de l’Éducation nationale de novembre 2001 nous a paru une piste intéressante à explorer concernant les origines du retard culturel picard : “La Picardie est la région où l’offre de formation de l’Éducation nationale au niveau du baccalauréat est proportionnément la plus faible” (p. 11).

Nous avons donc choisi d’étudier, à l’aide des statistiques disponibles, l’offre scolaire dans le second cycle long en Picardie depuis la création de l’académie.


D’après un tableau statistique élaboré à l’aide des données fournies par le Ministère de l’Éducation nationale, on peut constater qu’entre 1970 et 2001, la part d’effectifs engagés dans le second cycle long public au regard de l’ensemble des effectifs engagés dans le second degré public, est nettement inférieur en Picardie au regard de la moyenne nationale, durant toute cette période.
L’étude de la carte scolaire du second cycle long dans l’académie va nous permettre de mieux comprendre les raisons de cet état de fait.

Arnaud Desvignes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.